Textes et vote. Agenda ironique, 09-2018 (5/6)

Léonie

Léonie

Stylos sur la table et mains en l’air ! On ramasse les copies, les aminches ! L’heure du vote a sonné ! Voici donc, par ordre d’arrivée, la liste des textes proposés pour l’Agenda ironique de septembre 2018 (pas de changement par rapport à hier), organisé par un duo improbable, Dominique Hasselmann et l’aut’e zigue.

– Texte de Dominique Hasselmann du blog Métronomiques 

« Il aurait pu s’en arracher les cheveux : cela semblait insurmontable. La photo était jolie, certes, avec ce ballet nautique en noir et blanc, l’époque où l’on prenait des bains de mer tout habillés (ça évitait le froid du contact de la peau nue avec le liquide décapant). « Il faut que je meuble », se disait-il en son for intérieur. Peut-être qu’un verre de pinot noir (chère Alsace !) lui donnerait l’inspiration…

Il s’élança dans les vagues, après une sorte de double-salto que n’aurait pas désavoué Léon Zitrone, du temps où il commentait aussi bien le mariage de la Reine d’Angleterre que les compétitions internationales sur glace. Mais ici, cela donnait plutôt un effet inflammatoire : le courant de la marée, il l’avait dans le cœur, il pensait souvent à Léo Ferré.

Au loin, les deux fillettes et la jeune fille jouaient et criaient comme des brebis égarées. Elles manquaient vraisemblablement d’un berger, parti sans doute à l’aurore vers l’Assemblée nationale où se jouait la place de président, le « perchoir », où la nomination d’une femme pourrait en surprendre plus d’un. Le résultat – si l’on voulait prendre de l’assurance – ferait sans doute s’exclamer « Bernique ! » aux députés réputés « en marche ».

Sur le coup de midi, il se rappela soudain qu’il avait rendez-vous le lendemain à Dijon avec un lobbyiste de la chasse. En regardant sa montre, il songea au  Jacquemart (de Dijon) qui sonnait toujours vaillamment les heures : son interlocuteur était, lui, plutôt partisan du fusil à deux coups et du permis national délivré, sur décret de Monsieur le président de la République, avec 50% de réduction. Le TGV lui permettrait d’arriver pile, sauf déraillement, panne de caténaire ou « incident de voyageur » en cours de route.

Ses vacances à La Baule tiraient donc (silencieusement) à leur fin. Le temps était venu de mettre en pratique une véritable écologie : effectuer un « tri sélectif » (il adorait ce pléonasme officiel des mairies) aussi bien dans les déchets et ordures que dans les relations professionnelles. »

Lacan et le métro. Gibulène du blog laglobule2

L’essence du Pinot et le salto des salsifisJo Bougon du blog L’Impermanence n’est pas un rêve

Et les pieds dans l’eau. Patch cath du blog Patchcath

– La vie malaisée de Jacques LacanChachashire du blog Différence Propre et Singularités

Le poisson dans mon désert qui me donnait soif. Max-Louis du blog Le dessous des mots

Promenade sous terre puis retour à Deauville. Laurence Delis du blog Palette d’expressions

En attendant le Vincennes-Océan. Carnets paresseux du blog éponyme

Mélodie en sous-sol. La Licorne du blog Filigrane

Souvenirs d’antan. La Licorne du blog Filigrane

Beaux étés gris. André Simon du blog Cemondeblog

On prend un café ? Chchshr alias Chachashire du blog chchshr

S+Dé. Andrae Couturette alias l’aut’e zigue

Petit bonus de Jo Bougon (pour le plaisir !) publié chez Carnets Paresseux le 18 septembre, à 8 heures 37

« C’est un aquaterrien qui descend dans le métropolitain et cherche la station moutarde Jacquemart de Dijon pour aller déguster des berniques en persillade suivis d’un rôti de brebis aux salsifis, spécialités de la brasserie « La Rotonde », servis par un maître d’hôtel qui pratique le double ballet salto avant sur ballast dans un costume de pingouins dont parlera le magazine « ici l’aube » en termes tellement élogieux que la moindre infinitésimale critique contraire ne peut que faire flop, Lacan le premier pourrait en témoigner, assis devant un verre de Pinot des Charentes tout attendant que le plat arrive.
Aucun risque inflammatoire à la digestion précise une affiche collée sur le meuble d’entrée, les aliments sont tous bios et élevés en plein air.
Suite de la promenade sous terre prévue du côté de la plage de Deauville, où nous attendent déjà Andrea Couturet et Dominique Hasselmann, accompagnés de leur maman, Marcelline.
Elle observe l’horizon en attente de l’arrivée du prochain vol de palourdes migratrices.
Merci Carnets de lancer un rappel à l’assemblée des agendistes septembriens.
Les jeux ne sont pas encore faits. Tout va bien.
Je ne crois pas avoir le temps d’écrire un autre texte d’ici les votes, mais j’approuve par anticipation l’agenda d’octobre pourvu qu’il annonce le printemps des proseurs. »

Est-il nécessaire de rappeler le thème de ce mois-ci ? Non, je ne vous infligerai pas un tel supplice.

Désormais, vous avez jusqu’au 30 septembre pour lire, relire et… voter pour le texte que vous avez préféré et pour l’organisateur de l’Agenda ironique d’octobre 2018. Attention, c’est la première fois que l’aut’e zigue crée un sondage (elle est complètement naze en informatique) donc… tout peut arriver ! Cela dit, elle annoncera elle-même les résultats le 30 septembre. Faut bien qu’elle s’investisse quelque part, nanmého !

Bonne lecture, bon appétit et bonne pioche !


Quel est votre texte préféré ? (maximum trois textes)


Qui sera le prochain organisateur de l’Agenda ironique ?

© andrea couturet
Septembre 2018

29 réactions sur “Textes et vote. Agenda ironique, 09-2018 (5/6)

  1. Alors là ! j’ai bien ri. Je vois bien que je n’aurais jamais pu en faire autant ! J’avoue que j’étais un peu submergée par la richesse du sujet, en ce temps de rentrée et tout et tout. Mais en tout cas, j’ai savouré les résultats. Quel talent collectif ! Je tenais à le dire. Et j’ai voté.

    Aimé par 2 personnes

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s