Où est William ?

Cliquer sur la photo pour découvrir la présentation

Présentation d’un collage-papier sous-forme de diaporama autour de Shakespeare explorant l’Histoire du théâtre – de l’Antiquité à nos jours – dans le cadre d’un travail proposé par mes professeurs d’Art dramatique au Conservatoire.

Le titre est issu d’une recherche collective. La suggestion de Marie-Lou a remporté tous les suffrages – je la remercie à nouveau.

COLLAGE DEFINITIF - INTERNET (fond blanc) - 01 07 2020

Poésie sonore – 2

[Papier_à_motif_répétitif]___[...]_btv1b69015190

Il n’est pas aisé de trouver dans l’oeuvre d’Hervé Gasser un texte qui respire la légèreté, la gaieté. Pourtant, en remuant un peu la terre – fertile, la terre – j’ai découvert Un artiste et Quatre saisons. Mais, ce sont des chansons.

Aussi m’a-t-il proposé deux autres textes, Un court poème sur la lumière et Porcelaine, « qui sont deux poèmes de lumière et d’espoir. Le premier évoque sa fragilité mais aussi sa profondeur par les nuances de blanc ; le second une libération intérieure, lointainement inspirée d’une nouvelle de Borges, L’Écriture du dieu, où un sage trouve dans les taches d’un léopard un alphabet divin » m’a-t-il précisé avec générosité.

Ces poèmes sonores rejoindront donc le bouquet sonore de Lucie destiné aux résidents des EHPAD et, après Joséphine, je remercie vivement Hervé d’avoir bien voulu participer à ce projet.

 

 

Illustration Papier à motif répétitif. Papier peint. 1799
gallica.bnf.fr

Le Ragondynque

Cliquer sur la photo pour découvrir la vidéo

LEONIE - TITRE

Nouvelle tentative audio-visuelle autour d’un poème de Jacques Roubaud, L’Ornithorynque (pour satisfaire aux exigences d’un Cyrano à quatre pattes), dans le cadre d’une proposition de mon professeur d’art dramatique au Conservatoire.

La consigne ? Mettre en images (fixes ou animées) un poème de Jacques Roubaud sur les animaux.

Poésie sonore – 1

Foire_aux_jambons_et_marché_[...]Agence_Rol_btv1b53109686v

Joséphine Lanesem a publié un très beau recueil de nouvelles intitulé Trésors et trouvailles. Elle en parle ici, et en fait la lecture de quelques extraits ici.

Afin d’égayer la vie quotidienne de nos aînés dans les EHPAD, un de mes professeurs au conservatoire a pris une initiative lumineuse qui consiste à cueillir et recueillir des poèmes lus par ses élèves et d’en faire un bouquet sonore. Je suis ravie d’avoir pu participer à ce projet – qui se poursuit – à travers, notamment, quelques textes de Joséphine.

 

 

Image gallica.bnf.fr

Printemps Proustien

20190518_111353.jpg

1919 – 2019
Centenaire de la remise du Prix Goncourt à Marcel Proust pour A l’ombre des jeunes filles en fleurs

Un clin d’œil au Printemps Proustien

Source des images
Maquettes de costumes, Léon Bakst (date d’édition 1913-1975), Bnf-Gallica
Marcel Proust, dessin, André Szekely de Doba, Éditions de la revue le Capitole (Paris), 1927, Bnf-Gallica
Papaver somniferum, 1839. Pierre-Joseph Redouté. Crayon graphite et aquarelle sur vélin. © Musée de la vie romantique

Victor Hugo : Notre-Dame de Paris (extrait)

Écri'turbulente

Tous les yeux s’étaient levés vers le haut de l’église. Ce qu’ils voyaient était extraordinaire. Sur le sommet de la galerie la plus élevée, plus haut que la rosace centrale, il y avait une grande flamme qui montait entre les deux clochers avec des tourbillons d’étincelles, une grande flamme désordonnée et furieuse dont le vent emportait par moments un lambeau dans la fumée. Au-dessous de cette flamme, au-dessous de la sombre balustrade à trèfles de braise, deux gouttières en gueules de monstres vomissaient sans relâche cette pluie ardente qui détachait son ruissellement argenté sur les ténèbres de la façade inférieure. À mesure qu’ils approchaient du sol, les deux jets de plomb liquide s’élargissaient en gerbes, comme l’eau qui jaillit des mille trous de l’arrosoir. Au-dessus de la flamme, les énormes tours, de chacune desquelles on voyait deux faces crues et tranchées, l’une toute noire, l’autre toute rouge, semblaient plus…

Voir l’article original 158 mots de plus

Pastiches proustiens. J -19

Pour mémoire,  la Société des amis de Marcel Proust organise un concours de pastiches proustiens. La date de dépôt des participations approche à grands pas puisqu’elle est fixée au dimanche 31 mars 2019 à minuit, heure de Paris.

Pour celles et ceux qui voudraient s’y frotter sans s’y piquer, toutes les informations sont à lire ici.

Proust

© Andrea Couturet 2019