Pour Soa. Madeleine et Léonie #3

Madeleine et Léonie

© Andrea Couturet

– Qui est Soa ?
– Quoi ?!
– Tu as besoin d’une prothèse auditive, Madeleine. Intra-auriculaires, contour d’oreilles… Un clic, et hop. JE TE DEMANDE QUI EST SOA ?
– NE CRIE PAS !!!
– Mais je ne crie pas.
– Tu prétends ne pas connaître Soa ???
– Pourquoi devrais-je la connaître ? Les premiers commentaires postés sur ce blog sont signés Soa. Je repose ma question : c’est qui ? Dis-moi que ce n’est pas un robot – même féminin.
– Eh bien, on pourrait dire que cette jeune femme, qui n’est pas un automate, symbolise à elle seule ce qu’il est convenu d’appeler un déclic.
– Un déclic. Tu peux préciser.
– Le mot n’est pas très poétique, j’en conviens, mais je n’en ai pas trouvé d’autre. Vois-tu, sans Soa, ce blog n’aurait jamais vu le jour.
–  Aaargh !!! [Léonie manque de s’étouffer]
– Je t’en prie, garde tes microbes ! Le processus de maturation par lequel un organisme se développe est lent et long. Un jour, le fruit devient mûr et…
– … il tombe sur la tête de Newton.
– Cesse de m’interrompre à tout bout de champ ! Figure-toi que lorsqu’elle a lu le sous-titre du blog de Soa – « Ecrire. Dire. Créer ma vie » – quelque chose en elle a pris forme.
– La forme d’un Alien ?
– Un sentiment d’urgence s’est emparé d’elle. Soudain, elle a compris qu’elle n’avait plus de temps à perdre. Son estime de soi, enfin restaurée, a pris le pouvoir.
– Waouh.
– Tout à coup, les pièces du puzzle se sont mises en place. Le choix, l’installation et la configuration de la plateforme, la personnalisation du design de son blog (après de nombreuses hésitations, elle a choisi le thème intitulé « Able »… Si ce n’est pas un signe…) et enfin l’élaboration puis la publication de son premier article. Et c’est tellement gratifiant de faire l’ouverture de ce blog !
– Alléluia.
– Observe cet environnement apaisant, poétique, verdoyant, cette mise en page ample, élégante, raffinée ! (tout cela « qui prend forme et solidité est sorti de ma tasse de thé » – pardon, je m’égare !). Quoique… J’aime à croire que Proust a participé, d’une manière ou d’une autre, à l’alchimie de cette chose virtuelle renversante !
– [Un temps] Parle moins fort. On nous regarde. Ils doivent tous se demander si je porte le chapeau rose ou le chapeau jaune paille… Hé hé hé.

– Eh ! Merci Soa.

Juin 2017

Une réaction sur “Pour Soa. Madeleine et Léonie #3

Les commentaires sont fermés.