Ondelette. Agenda ironique 12-2018

Sous l’eau
dans l’air
sur l’onde onésimique
Une crevette drolatour épreuve et doute

Jumeleine ou madeleine

Rêve d’un rendez-vous créaginaire
Avec un palais buccal iodé

Celui de la mer arctique le goût du sel
Celui de la mère paradoxalement mergnifique
Souffle la polimacie des ėcriamesBanquise

Artificelles habitudes

Douze coups de midi
En Insolitude
Marée haute sur la peau
Une brioche fatalimace
Des mots d’amour
Comme ça
Au creux de l’oreille de la crevette

Complexité de la pinguouination

Plus tard dans le Jura
A l’heure des délibules mirifiques
Zébulon l’enfant le mioche
Sans bottes sans odeur sang chaud
Désordre

La croûte forestière à l’ondelette incroyable

Honteux et confus
Un compagnon de route
Mi-ondois mi-patchcathois
Virgule le temps

Pour les mots de la faim


Ma participation (à prendre ou à laisser)
à l’Agenda ironique de décembre 2018 organisé par Patchcath

Inspiré par… le style d’un poète dont je vous parlerai plus tard (patience) qui, lui-même, a trouvé son inspiration dans un poème de Ghérasim Luca, Prendre corps, mis en musique et interprété par Arthur H (en ai-je trop dit ?!).

Illustration Pixabay
© andrea couturet
Décembre 2018

3 réactions sur “Ondelette. Agenda ironique 12-2018

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s