Gérard Macé

 » Une bibliothèque est aussi vaste qu’un royaume, avec ses labyrinthes et ses forêts, ses monuments et ses lois, sa salle des trésors où le temps s’accumule. Mais c’est un royaume des morts, où des âmes errantes continuent de nous hanter comme si elles étaient encore à la recherche d’une sépulture ».

Le singe et le miroir, Gérard Macé, Le Temps qu’il fait, 1998

Biblio - Proust

Photo © andrea couturet 2018

2 réactions sur “Gérard Macé

    • Je pense que Gérard Macé ne dit pas autre chose.
      A l’occasion d’un désherbage, j’ai rencontré, hier, de nombreuses « âmes errantes » dans ma bibliothèque. Des livres dont j’avais même oublié l’existence ! Celui de Marie Depussé, par exemple, au titre évocateur : « Qu’est-ce qu’on garde ? ». (je crois que je vais en faire un article !!!).
      Certains livres, dans nos bibliothèques, sont en état d’hibernation profonde, d’autres piétinent d’impatience. Cependant, ils sont tous peut-être en attente d’une seconde vie…
      Bonne journée.

      J'aime

Les commentaires sont fermés.