Émouvance

Kreatur

Dans l’obscurité du plateau, on distingue d’abord un scintillement frémissant de forme oblongue dont la matière sibylline devient peu à peu manifeste, éclatante. Intrigante apparition que ce photophore ambulant (bientôt suivi par d’autres), affublé d’une chevelure de neige aux filaments à la fois solides et délicats, sorte de guirlande de laine aux sanglots étouffés, au maillage cristallisé, fragile. On dirait presque des Têtes de vieillard. Cependant, l’heure n’est pas à la langueur végétale – ni automnale. Non. Ces enveloppes nuageuses abritent en leur sein des esquisses de corps larvaires à la nudité mouvante qui tentent de s’extraire de leur coquille protectrice – ou hostile ? Lire la suite