William Fryer Harvey (1885 – 1937)

Capture Chaleur d’août

PHENISTON ROAD, CLAPHAM
20 août 190…

Je viens de vivre ce que je crois être le jour le plus remarquable de ma vie ; et je veux écrire ces événements pendant qu’ils sont encore frais dans ma mémoire. Je me nomme James Clarence Withencroft, quarante ans et je jouis d’une excellente santé.  Pour subvenir à mes besoins, je dessine. Ce matin, la chaleur est étouffante. Je pris mon petit déjeuner ; puis ayant allumé ma pipe, j’ai laissé mon esprit vagabonder avec l’espoir qu’il me suggérerait quelque sujet à inspirer mon crayon. Au bout d’un moment,  je m’abandonnai au dessin. Lire la suite

Joie enfantine

Pendant qu’Aldor s’interroge avec grâce sur L’attention et l’insouciance, en évoquant notamment la beauté des grains de sable sur une plage, je m’émerveille quant à moi, en ce début de soirée pluvieux, devant la beauté intrinsèque et fragile de quelques feuilles de chou pommé.  Lire la suite