OuLiPo. Poème fondu. 8

dans le ciel
la perle de rosée
atteint sa promesse

transparente
la pensée
quitte la page

sans voix
demeure
l’horizon

« Le poème fondu consiste à tirer, d’un poème donné, un autre poème plus court, par exemple d’un sonnet, un haïku. » (suite de la définition sur oulipo.net).


D’après Demeure le veilleurGilles Baudry, Editions Ad Solem, 2016
(poète découvert dans le Journal d’Esther ; le texte chez Écri’turbulente)

Sans autre solitude
que la fidélité

demeure le veilleurocean-1031678_960_720
penché sur l’horizon de la promesse

le ciel posé à même la pensée
larmes couleurs de perle

goutte à goutte la lampe
distille sa rosée

la page quitte sa voix blanche
et dans la nuit

la transparente atteint
sa note la plus pure

Illustration. Pixabay

4 réactions sur “OuLiPo. Poème fondu. 8

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s