I-grec

Ce matin, péniblement, je monte la petite côte qui mène à la gare. Bientôt, ma progression est empêchée par la présence d’une jeune fille, figée sur le trottoir – très étroit le trottoir. « Pardon ». Rien ne se passe. Je hausse légèrement la voix (il paraît que je parle doucement – ce que je confirme). « Mademoiselle, excusez-moi« . Aucune réaction. Lire la suite