Benoît Lambert. 1

bruegel-lancien.jpg

Benoît Lambert est metteur en scène. Depuis 2013, il est directeur du Théâtre Dijon-Bourgogne. Il est également l’auteur de plusieurs pièces de théâtre dont Bienvenue dans l’espèce humainecréée le 13 février 2012 au lycée Stephen Liégeard à Brochon (Côte-d’Or). Il m’a été donné d’assister à une représentation de cette pièce récemment, interprétée par deux comédiennes, Anne Cuisenier et Géraldine Pochon. C’est drôle, fin, grinçant, déstabilisant (pas du tout racoleur, comme on pourrait le croire au départ). En voici un extrait. 

« A et B se tiennent devant une reproduction du tableau de Pierre Brueghel La Chute des anges rebelles.

[…]

B. – Donc on s’est mis debout.

A. – Voilà, donc on va le faire, parce que c’est quand même assez intéressant. Bon… Donc, qu’est-ce qui se passe ? Bon, ben déjà, par rapport aux quadrupèdes, quand on se met debout, les vertèbres de la colonne…, ben, vertébrale, comme son nom l’indique…, les vertèbres s’écrasent, hein, elles s’empilent, en fait, un peu comme une pile de soucoupes, et la tête se retrouve posée en équilibre sur cette pile. Et du coup, le trou occipital, c’est-à-dire le trou du crâne par lequel il est rattaché à la colonne, au lieu de se retrouver, comme chez tous les autres mammifères, à l’arrière du crâne, va se retrouver, chez l’homme, juste en dessous. Et du coup, le trou occipital, sous le poids de la tête, va s’élargir, et permettre le développement de la moelle épinière, mais aussi celui des artères spinales, des artères vertébrales et des nerfs crâniens. Et ça, c’est hyper important, parce que c’est ce qui va entraîner l’élargissement de la boîte crânienne, du fait du développement de l’arrière-crâne, au niveau rachidien. Bon… On y reviendra plus tard… C’est clair ? Mais surtout, l’équilibre de la tête en haut de la colonne vertébrale, ça va permettre à l’homme d’élargir son champ visuel, puisque désormais la tête peut opérer des rotations sur le côté et vers l’arrière…, voilà…, comme ça… Bon. Enfin, et ça c’est hyper important, cette station debout, elle va permettre la libération de la main… Bon, et ça, au début, ça a été très utile pour se protéger du soleil et voir arriver les prédateurs de loin dans la savane… Bon… Mais la station debout, ça entraîne aussi l’élargissement du champ avant  et avec cet élargissement du champ avant combiné à la libération de la main, en ben, l’homme va commencer à…, ben, à fabriquer des outils…, euh…, à faire des crêpes, et à rigoler, quoi ! Bon, et en plus, la libération de la main va faire qu’on va arrêter d’aller chercher directement la nourriture avec la bouche, ça va limiter la palpation buccale directe avec l’environnement, et ça, ça va permettre le développement de la labilité de la langue et des lèvres, et aussi le développement des cordes vocales, et tout ça, ça va favoriser l’apparition du langage articulé… D’autant plus que maintenant que la tête est là, tout en haut, elle fait une très belle caisse de résonance !

Petite chanson : Des ronds dans l’eau de Françoise Hardy.

A. – Voilà… C’est l’évolution.

B. – Alors, ça s’est pas fait en trois jours, hein, c’est sûr, là on vous l’a fait vite fait, mais on est bien obligés de constater que c’était super bien conçu, au départ. Quand tu vois d’où on venait.

A. – Quand tu penses qu’avant on était des belettes.

B. – Donc c’est là que tu te dis : « Pourquoi ça a raté ? Je veux dire : « Pourquoi l’espèce la plus sophistiquée de tout le règne animal est devenue le prédateur le plus féroce et le plus cruel ?« .

A. – « Pourquoi quand tu te mets debout, quand tu libères la main, le regard, la parole et le chant, tu finis fatalement par fabriquer la bombe atomique ?« .

B. – …

A. – …

B. – Ben, c’est assez simple, en fait.

A. – C’est à cause du gros cerveau.

B. – Voilà.

A. – Parce que tout ça, l’évolution, la station debout, l’élargissement du trou occipital, ça a eu un effet fondamental : ça nous a fait grossir le cerveau.

B. – Voilà. Et la tête aussi. »

Bienvenue dans l’espèce humaine, Benoît Lambert, Les Solitaires Intempestifs, 2016

3 réactions sur “Benoît Lambert. 1

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s