« Le sel céleste »

Espace - Mad et Léo

« Quand, au télescope, j’observe la lune, découvrant ce qu’aucune reproduction ne saurait rendre : la coprésence aussi indubitable que distante de mon corps et de l’astre, la continuité murmurée de ma chair à sa lumière. Voilà que le savoir, jusque-là modelé dans la même matière que le mythe, c’est-à-dire dans les mots et les images, se vérifie ; et je franchis la frontière entre la fiction et le réel d’un pas qui me fait le même effet que le premier pas sur la lune, entre un surplus de légèreté et une invraisemblable pesanteur où je perds l’équilibre. »

Joséphine Lanesem, Histoires d’EspaceNervures et Entailles

Décollage. Madeleine et Léonie #24

Pour Hervé Gasser
L’Homme-oiseau qui fait des collages (mais-pas-que-et-tant-mieux)

– Oh, mais je vois qu’on ne se refuse rien ! Après le costume madras, une robe de Franck Depoilly !
– Un DANDY PAS COMME LES AUTRES qui réalise des merveilles à partir d’un COCON DE PAPIER.
– Inénarrable, cette robe. A mon sens, tu devrais t’en séparer illico – à la manière de Mademoiselle Mouton-Perrat Guibrunet, par exemplece serait d’un chic ! Tu manques de souplesse et de grâce mais crois-moi, ce serait plus prudent. Je te rappelle qu’au-delà de Fahrenheit 451, le papier…
– Cette robe est ignifugée, espèce de feu follet racorni.

Lire la suite

Bon sang. Léonie sans Madeleine #21

Bonhomme de neige

Salut les Gens,

Juste un mot pour vous signaler que cet article est le centième publié sur ce blog.

Pas de quoi fouetter des flocons de neige, me direz-vous. Quoique. Pour l’occasion, en ce jour enneigé, j’ai demandé au premier quidam venu, d’immortaliser cet événement si notable [second degré]. J’en conviens, ce gros bouffon ne ressemble à rien d’autre qu’une image factice, gratuite. Vêtu d’un cache-misère blanc académique (auquel il manque un bouton), coiffé d’un chiffon rayé rouge et blanc (sans galon, quelle faute de goût), d’un boa figé dans des pois prétentieux, il manque d’allure – assurément – puisqu’il est dénué d’un long cou.  Lire la suite

Au commencement

Zut. Fin 2017, il était au Théâtre du Rond-Point, à Paris. Je connais ce théâtre. Quelle pièce ai-je donc vue dans ce théâtre. Non. Ce n’est pas possible. Mais où donc avais-je la tête à la fin de l’année dernière. Fais quelque chose, bon sang. Pourquoi cette information m’a-t-elle échappé. POURQUOI. Peut-être devrais-je créer des alertes. « Jouissif et imperceptiblement drôle » d’après Libération. « Objet scénique non identifié » selon Le Monde. Lire la suite

Joie enfantine

Pendant qu’Aldor s’interroge avec grâce sur L’attention et l’insouciance, en évoquant notamment la beauté des grains de sable sur une plage, je m’émerveille quant à moi, en ce début de soirée pluvieux, devant la beauté intrinsèque et fragile de quelques feuilles de chou pommé.  Lire la suite