Pourquoi tant d’insolitude dans le monde ?

Agenda ironique d’Octobre-Novembre 2018
élaboré par Jo Bougon du blog L’Impermanence n’est pas un rêve
et synchronisé par Chachashire du blog Différence Propre et Singularités

Rappel de la règle du jeu coupée en quatre… euh, non… en trois !
et tirée par les cheveux ailés et emmêlés de nos joyeux lurons
Première étape, ici – Deuxième étape,  – Troisième étape, au secours !

Ma participation placeborieuse (deuxième étape)


Labyrinthe

1. Abominaffreux
– Quel mufle, quel nabot, ce type.
– Tu veux rire. C’est un abominaffreux personnage.

Lire la suite

Benoît Lambert. 2

[La_folle_journée_ou_Le_[...]Cande_Daniel_btv1b9060405d

Qu’est-ce que le théâtre ? Autre pièce irrésistible de Benoît Lambert que je n’ai pas (encore) vue mais que je viens de lire. En voici un extrait.

Deux personnages « se tiennent debout devant un paperboard qu’ils vont utiliser pendant tout le spectacle comme support à leur conférence ».

 » […]

EMMANUEL. – Alors, pas d’inquiétude, nous n’allons pas vous faire un cours théorique sur le théâtre. « Qu’est-ce que le théâtre ? » c’est d’abord un programme de détente. Mais c’est aussi un programme d’information, qui  va tenter d’appréhender les questions nombreuses que  vous vous posez sur le théâtre, questions pour lesquelles vous manquez cruellement de réponses et parfois tout simplement, disons-le, d’outils… Nathalie.  Lire la suite

Émouvance

Kreatur

Dans l’obscurité du plateau, on distingue d’abord un scintillement frémissant de forme oblongue dont la matière sibylline devient peu à peu manifeste, éclatante. Intrigante apparition que ce photophore ambulant (bientôt suivi par d’autres), affublé d’une chevelure de neige aux filaments à la fois solides et délicats, sorte de guirlande de laine aux sanglots étouffés, au maillage cristallisé, fragile. On dirait presque des Têtes de vieillard. Cependant, l’heure n’est pas à la langueur végétale – ni automnale. Non. Ces enveloppes nuageuses abritent en leur sein des esquisses de corps larvaires à la nudité mouvante qui tentent de s’extraire de leur coquille protectrice – ou hostile ? Lire la suite

Roger Caillois. 1

Agate oeillée (RCaillois)

© Laboratoire de Minéralogie – MNHN – Paris

« L’extrême diversité des agates entraîne qu’elles présentent une multitude d’images, qui presque toutes, d’ailleurs, demeurent imprécises et ambiguës comme figures de nuées. Il faut, pour les arrêter, que l’imagination y mette du sien et qu’elle se tienne au simulacre qu’elle a choisi de déchiffrer. En outre, les dessins dépendent des espèces. On retrouve des motifs analogues sur les agates de même provenance, au point qu’un amateur expérimenté pourrait déduire celle-ci de la topographie des veines, des taches, des poches, des strates, révélée par la coupe et le polissage de l’échantillon envisagé. Lire la suite

Benoît Lambert. 1

bruegel-lancien.jpg

Benoît Lambert est metteur en scène. Depuis 2013, il est directeur du Théâtre Dijon-Bourgogne. Il est également l’auteur de plusieurs pièces de théâtre dont Bienvenue dans l’espèce humainecréée le 13 février 2012 au lycée Stephen Liégeard à Brochon (Côte-d’Or). Il m’a été donné d’assister à une représentation de cette pièce récemment, interprétée par deux comédiennes, Anne Cuisenier et Géraldine Pochon. C’est drôle, fin, grinçant, déstabilisant (pas du tout racoleur, comme on pourrait le croire au départ). En voici un extrait.  Lire la suite